Coup de Cœur : Fleurir l’avenir des femmes et de la planète, par Du Pain & des roses

En 2020, l’association Du Pain & des roses a reçu le prix Coup de Cœur de la Fondation setec lors de son premier appel à projets sur la lutte contre le dérèglement climatique en France pour son projet « Fleur l’avenir des femmes et de la planète ».

©Du Pain & des roses

Basée à Paris, elle œuvre pour la promotion du marché de la fleur française et la réduction de la précarité en offrant des formations de fleuristes à des femmes aux parcours de vie complexe et éloignées de l’emploi, dans le respect de l’environnement. La Fondation setec s’est engagée à soutenir cette association à hauteur de 8 000 euros.

Le projet

Le marché de la fleur française : un enjeu écologique majeur

 

Souvent associée aux fêtes et anniversaires, la vente de fleurs est un enjeu écologique à ne pas prendre à la légère. En effet, contrairement aux produits alimentaires, la provenance des fleurs n’est pas labellisée de façon systématique et le consommateur manque d’informations cruciales sur l’impact environnemental et social des fleurs vendues en France.

Aujourd’hui, environ 85% des fleurs vendues dans le pays sont d’origine étrangère, majoritairement cultivées au Kenya et en Ethiopie. Les réglementations sanitaires et les conditions de travail des cultivateurs sont donc plus souples et moins traçables que pour des fleurs produites localement. En plus de l’aspect social, cette façon d’approcher la culture de la fleur entraîne des conséquences écologiques catastrophiques : de la croissance des fleurs hors-saisons et hors-sol au transport des marchandises dans des conteneurs frigorifiés jusqu’à l’acheminement chez le fleuriste.

 

 

©Du Pain & des roses

Fleurir l’avenir des femmes et de la planète

 

Le projet « Fleurir l’avenir des femmes et de la planète » présenté par l’association Du Pain & des Roses répond à cette problématique. Il s’inscrit dans une démarche de renouvellement du marché de la fleur plus respectueux de l’environnement en favorisant les producteurs locaux basés en Ile-de-France, en Bretagne et dans le Var.

Concrètement, l’association offre des sessions de formation de 7 semaines à des femmes aux parcours de vie complexe et éloignées de l’emploi. Ce sont généralement des femmes entre 20 et 50 ans de toutes origines, résidantes d’Ile-de-France, et rencontrant des problématiques de réinsertion professionnelle, vivant dans des centres d’accueil et d’hébergement (CHRS, CHU, CPH, …). Pour participer à ces formations, une inscription à Pôle Emploi, une connaissance du français minimum et une bonne condition physique sont requises. Aujourd’hui, les centres d’hébergement sont des partenaires de l’association et recommandent individuellement les femmes dans le besoin.

Une session de formation s’organise autour de deux aspects essentiels, la partie théorique et la partie pratique :

  • Durant la phase théorique, les apprenties apprennent aux côtés de fleuristes formatrices deux jours par semaine les techniques de composition florale et autres qualifications essentielles au métier de fleuriste, en s’intégrant dans le marché de la fleur française. Elles sont aussi assistées à la préparation de leur projet professionnel à l’issue de cette formation (rédaction de CV, création d’un book etc.).
  • La phase pratique est consacrée à la mise en situation réelle au sein du kiosque à fleurs de Du Pain & des Roses à Paris (à côté de Saint-Lazare) – point de vente de l’association – où les femmes apprenties développent leurs compétences en préparation de bouquets et leur relation avec les clients.
  • Des sorties à vocation pédagogique sont aussi organisées à Rungis et à l’Île-Saint-Denis (sur le site de l’association Halage) afin de sensibiliser au fonctionnement du réseau de producteur.rice.s français.e.s et au parcours de la fleur.

L’aspect écologique est central à la formation de ces futures fleuristes qui seront confrontées à ces problématiques lors de l’exertion de leur métier, à l’ouverture de leur propre boutique ou en tant que salariées.

 

©Du Pain & des roses. Caroline en action au kiosque

Avancée du projet : qu’en est-il ?

Comme beaucoup de structures, la crise sanitaire a été une période de renouvellement pour Du Pain & des roses. D’abord mis de côté aux vues des restrictions sanitaires, les ateliers collectifs reviennent de façon ponctuelle en fonction de la demande.

A la date de rédaction de cet article, 15 femmes ont été formées. La promotion de l’année 2021 comptait 6 femmes, deux fois plus que l’année précédente. Le taux de réinsertion est de 90% : à la fin de la formation, les femmes formées ont trouvé un emploi ou ont décidé de poursuivre un parcours académique sous la forme d’un CAP ou d’une alternance.

L’organisation de l’association évolue également : la volonté d’établir une stratégie de plaidoyer a mené à de nouveaux recrutements au sein de l’équipe. Enfin, prochainement, une pépinière et un centre de formation dédié pourraient voir le jour pour développer et pérenniser les activités de Du Pain & des roses.

 

©Du Pain & des roses. Atelier collectif

Le rôle de la Fondation setec

La Fondation setec accompagne financièrement Du Pain & des roses dans la réalisation de ce projet et plus précisément les sessions de formations de l’ensemble de l’année 2021. A l’issue de l’appel à projets 2020 sur « La lutte contre le dérèglement climatique en France », elle s’est engagée à attribuer le prix « Coup de Cœur », soit un total de 8 000 euros, à la structure afin de mener à bien le projet Fleur l’avenir des femmes et de la planète.

Un suivi rigoureux est également organisé tout au long de l’année qui suit la remise des prix et durant laquelle des rapports sur l’avancée du projet sont échangés pour s’assurer du bon déroulé des missions et des besoins éventuels de l’association.

 

Il est important pour la Fondation setec de créer un lien durable avec les structures accompagnées, quelques soit les montants. Pour cela, elle met en relation des salarié.es avec les associations pour répondre à certains de leurs besoins en compétences. Par exemple, une collaboratrice setec a accompagné bénévolement la structuration de la mesure d’impacts de l’association Du Pain & des roses. De plus, une filiale du groupe a acheté des fleurs à l’association à plusieurs reprises en 2021 et les a offertes à ses salarié.es.

 

 


Pour en savoir plus sur Du Pain & des roses, rendez-vous sur leur site.

Pour ne rien rater des actualités de la Fondation setec et connaître les prochains lauréats de l’appel à projets annuel et du Fonds Transition, suivez la page LinkedIn.