Ecoconstruction d’une unité de transformation du manioc pour les femmes de la Lékié au Cameroun

Le projet

 

Dans le cadre de sa campagne annuelle de 2021 sur le thème de la construction durable en Afrique, la Fondation setec a débuté un partenariat avec l’association ANI International. ANI a proposé à la Fondation un projet de création d’une unité de transformation du manioc pour les femmes de la Lékié (Cameroun) en écoconstruction. Ce projet, prévu en douze mois, est co-financé par des partenaires tels que la Fondation Groupe EDF, la Ville de Paris ou encore la Fondation Abbé Pierre. Ce projet est donc divisé en une phase de réalisation des travaux, et une phase de formation aux techniques de transformation automatisées du manioc ainsi que la création d’une activité génératrice de revenus.

 

Bâtiment en friche avant début des travaux de rénovation © ANI International

La construction durable

 

La première phase consiste en la rénovation de bâtiments préexistants ainsi que la construction de champ solaire pour parvenir aux besoins énergétiques du centre. Ce champ solaire, d’une superficie de 400m2, sera accompagné d’un local technique. En plus des bâtiments rénovés, 2 bâtiments vont être créés d’une surface de 35m2 chacun, ainsi qu’un forage et un château d’eau pour assurer les besoins en eau du centre. Les éléments en bois et en métal du bâtiment rénové (fenêtres, portes, grilles) ont pu être démantelés pour être rénovés, puis réinstallés, et préserver l’architecture d’origine du bâtiment en plus du souci réutilisation à vocation écologique.

 

Phase de rénovation du bâtiment central et repose des menuiseries © Norbert Kouawa

 

Ce centre de transformation du manioc permettra l’autonomisation des femmes rurales de la Lékié en situation économique précaire, offrant la possibilité de commercialiser les produits issus de cette transformation. Il permettra d’offrir aux membres du réseau un espace de formation, mais aussi la construction d’un outil commun de transformation du manioc. Ce projet bénéficiera au moins 10 femmes avant la fin de son calendrier, qui auront déclaré une activité génératrice de revenus. A terme, 100 femmes du Réseau des Producteurs et Transformateurs de Manioc de la Lékié bénéficieront des retombées du projet.

Avancée du projet: qu’en est-il?

 

Au mois d’août 2022, Norbert Kouawa, collaborateur de setec Afrique, s’est rendu sur le site du projet afin d’échanger avec les représentants de l’association et l’équipe du projet, remplissant le rôle central de relai de la Fondation setec. Il a pu constater l’avancée des travaux, et a transmis à la Fondation un compte-rendu détaillé de sa visite afin de fournir une lecture locale de l’avancement et de l’impact du projet. Du fait de sa connaissance accrue des enjeux des projets de construction au Cameroun, Norbert a pu fournir une lecture détaillée d’autant plus pertinente des retombées du projet. Il a salué le travail réalisé pour la communauté bénéficiaire de femmes rurales de la Lékié ainsi que l’impact que ce projet aura sur leur condition de vie une fois achevé.

 

Visite de Norbert Kouawa en compagnie de Sandrine Owana © Norbert Owana

 


 

Retrouvez l’ensemble des projets lauréats de la campagne 2021: https://fondationsetec.org/2021/09/10/projets-laureats/

 

Suivez la Fondation sur LinkedIn:  https://www.linkedin.com/company/74351304/admin/